Chronique du mois de juillet 2021

9 juillet 2021 - 4 minutes read

Réflexion pratique pour l’environnement

En toute transparence, on peut dire que les derniers mois furent collectivement tumultueux. La beauté des temps difficiles est qu’il nous permet de développer notre adaptabilité et de nous rappeler nos valeurs fondamentales.

Développement sur le chemin Rhéaume

Il y a un an, j’étais fier de vous informer qu’après une multitude de discussions entre les membres du conseil de Ville, des années de négociations entre nos services et le promoteur, une entente était intervenue permettant de respecter l’engagement légal de la municipalité de Saint-Élie-d’Orford tout en protégeant l’environnement. On préservait plus de 98 % des milieux à valeur écologique. De plus, un immense terrain était cédé au bénéfice de la communauté.

Contestation citoyenne

Suite à la décision du conseil de Ville, une contestation citoyenne pilotée par le parti d’opposition municipal a recueilli des signatures pour amener l’affaire à la Commission municipale du Québec. La demande n’émanait pas des gens du secteur. Sur l’ensemble des signataires, une seule famille provenait de notre secteur.

Le juge ne considérait que les éléments légaux. Il a déterminé que pour être en conformité avec le schéma d’aménagement, le nombre de terrains possibles à développer devait être ramené de 50 à 20. Le juge ne pouvait considérer les éléments environnementaux dans son jugement.

Tout le monde y perd

Il est donc prévisible que le projet se réalise en divisant la superficie en très grands terrains. Nous perdrons ainsi un parc nature équivalent à 40 terrains de football. Les espaces seront moins bien protégés au niveau environnement et les revenus de taxes seront moindres. Désolant!

Pourquoi ne pas augmenter les distances pour se rendre à pied à l’école

On connait tous l’engagement de nos jeunes pour l’environnement et c’est tout à fait réjouissant. L’an dernier, alors que les membres du conseil Jeunesse nous proposait plusieurs bonnes pistes de réflexion, je leur ai lancé une idée.

On sait que 50 % des GES viennent du transport. Je leur ai demandé s’ils pouvaient utiliser leur leadership afin de réclamer une augmentation de la distance pour avoir accès au transport scolaire. Pour un ado, marcher 4 kilomètres est une affaire de rien. Les dollars économisés en transport scolaire pourraient être investis pour sécuriser le transport actif. Bien sûr, nos jeunes devront aussi convaincre leurs parents de ne pas les conduire… beau temps, mauvais temps.

Il me semble que ce serait cohérent avec les valeurs prônées. Je souhaite que la demande vienne d’eux. On verra si l’idée fait son chemin.

Centre Richard-Gingras

Suite à l’assemblée générale du 27 avril dernier, le nouveau conseil d’administration élu a fait valoir sa volonté à reprendre la gestion du centre communautaire plus tôt que prévu. Le conseil d’arrondissement s’est montré favorable à cette demande, nous travaillons donc à accélérer la reprise hâtive. Comme Loisir Acti-Famille avait été mandaté par la Ville pour fournir des activités à notre communauté dans l’intervalle, il fut entendu de maintenir leur collaboration. Le nouveau C.A. a de plus signifié son intérêt à développer avec eux un partenariat à long terme.

En cet été 2021, on s’entraide à recharger nos batteries… et développer l’autonomie chez nos jeunes.