Chronique du mois de mars 2019

20 mars 2019 - 4 minutes read

 

Célébrons la renaissance

En cette approche du printemps, nous voici à célébrer ce temps de
renaissance.

Fête du dimanche 17 mars au centre Richard-Gingras

Pour ce faire, le centre Richard-Gingras a décidé de ramener la fête de la tire qui avait connu un succès mémorable. C’est un rendez-vous pour les familles, comme il y a deux ans et j’y participerai. J’ai bien hâte de vous y rencontrer.

Halte de Saint-Élie

Lors de l’élaboration du programme particulier d’urbanisme, il avait été prévu d’instaurer une place publique. Cet endroit sera finalement sur le terrain de l’école des Aventuriers tout près du Chemin de Saint-Élie (à l’ouest) du débarcadère. C’est un terrain d’environ 400 mètres carrés soit l’équivalent d’un terrain d’une jumelée.

L’atelier participatif tenu en janvier dernier a permis aux citoyens de tous les âges (des retraités, des parents et des enfants) d’amener beaucoup d’idées qui seront reprises par « Milieu de vie en santé », un programme de Nature Québec qui proposera un projet à réaliser dans les prochains mois. Le concept sera revalidé avec la population à travers le web d’ici quelques semaines.

Merci aux participants, aux organisateurs, à l’implication de la commissaire scolaire, Christelle Lefèvre et aux commanditaires. Notre présidente de l’arrondissement, Nicole Bergeron fut émerveillée de la belle dynamique.

Rénovation au centre Richard-Gingras

En 2018, suite à la décision par la Ville de démolir un bâtiment désuet servant d’entrepôt aux scouts et Chevalier de Colomb, certaines rénovations furent effectuées pour permettre au centre de rendre service à nos organismes.

Grâce à la bonne gestion du centre Richard-Gingras et de sa décision d’injecter 75 000 $ de son fonds accumulé, la Ville a décidé dans son budget 2019 d’appuyer un projet de rénovation en investissant 110 000 $ supplémentaire. Je laisse le centre Richard-Gingras présenter le projet détaillé, mais je suis convaincu que l’escalier intérieur qui reliera éventuellement les deux étages du centre sera apprécié par les utilisateurs.

Comparable de la charge fiscale

La charge fiscale 2018 de Sherbrooke par unité de logement est la plus basse parmi les grandes villes, soit : Sherbrooke, 1767 $; Saguenay, 1837 $; Montréal, 1890 $; Trois-Rivières, 1946 $; Lévis, 2165 $; Québec, 2210 $ et Gatineau, 2320 $.

Il faut toutefois considérer que nous bénéficions de bénéfices provenant de Hydro-Sherbrooke, une diminution que j’estime à 240 $ par logement. Nous pouvons dire merci à la population de Sherbrooke du début du siècle dernier qui a investi massivement pour se doter d’un tel service, ainsi qu’aux conseils de ville suivants qui ont toujours continué d’y croire et d’y
investir.

0 Comments
Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire