Chronique du mois de septembre 2019

9 septembre 2019 - 4 minutes read

Correctif de trajectoire

Rien n’est jamais réglé pour toujours, le monde évolue et il faut savoir à certains moments prendre un peu de recul et rajuster le tir. C’est ce que nous faisons avec les sujets mentionnés ici.

Intersection 249/220

Voici une intersection que je clarifierais de niveau à risque élevé. Deux routes provinciales sous la responsabilité du MTQ se croisent. Il y a régulièrement des accidents, parfois avec blessés. Par contre, je ne me souviens pas qu’il y ait eu décès depuis que je suis conseiller municipal, soit depuis 18 ans. Il faut dire que cette intersection fut reconfigurée dans les années 90.

C’est un dossier qui fut discuté dans nos échanges avec le bureau du député provincial André Bachand et précédemment avec Karine Vallières. L’automne dernier, le MTQ acceptait de reprendre une analyse de fond qui nous sera présentée à l’automne. Entre temps et suite à un accident en juillet, le MTQ a décidé de mettre en place quelques interventions notamment au niveau du marquage et des lignes d’arrêts. De plus, la vitesse sera réduite de 90 à 70 km/h sur 800 m.

Une large partie des accidents surviennent quand les véhicules empruntent la voie de virage à droite pour continuer tout droit. Cette manœuvre est souvent effectuée pour contourner les automobilistes qui s’immobilisent en attendant de pouvoir tourner à gauche. Il est important d’être vigilant et d’éviter les manœuvres dangereuses.

Lors des prochaines rencontres avec les spécialistes du MTQ et notre député, je veux m’assurer qu’une logique de sécurité sera appliquée sur toute la longueur de la 220 qui traverse notre secteur.

Le 50, jusqu’au dépanneur Caleb?

Les citoyennes et les citoyens des rues Caleb, Hémond, Jean-Marc-Leclerc et Labrecque ont demandé un arrêt d’autobus au dépanneur Caleb. Cette demande serait recevable par la STS à la condition de ne plus faire la boucle sur les rues Brunelle, des Arbrisseaux et du Val-des-Arbres.

Avant d’autoriser un tel changement, il fut convenu d’évaluer le niveau d’embarquement de la boucle. De plus, une lettre fut envoyée aux citoyens de la rue Brunelle, des Arbrisseaux et du Val-des-Arbres pour connaitre leur réaction.

Souhaitons que la solution permette de desservir le plus grand nombre d’utilisateurs du transport en commun de ce secteur.

819 821-5858

Voici un numéro de téléphone à retenir pour toute requête ou observation de situation à corriger par la voirie ou par Hydro-Sherbrooke. 24 heures/jour, 7 jours par semaine. Du personnel est en place pour vous répondre et effectuer une requête au service concerné. Des améliorations sont prévues pour ce service dans les prochains mois.

Valoris

Ce projet de valorisation des déchets situés à Bury est un projet avant-gardiste à fort potentiel mais vivant un départ extrêmement difficile dû à une mauvaise évaluation. Plusieurs problèmes de mise en opération avec les fournisseurs et une tendance à camoufler les problèmes en sont responsables.

Quand on pelte les problèmes par en avant, nous devons à un certain moment prendre le taureau par les cornes et injecter les fonds pour assumer nos obligations. La facture est importante, le coût de la tonne passe de 133 $ à 237 $, un coût supplémentaire pour la Ville de Sherbrooke de 3,5 M$.

Bien qu’il faille redresser la situation efficacement, c’est un projet porteur à long terme pour la région.