Chronique du mois d’octobre 2020

12 octobre 2020 - 5 minutes read

Je laisserai ma place

Lors du conseil de Ville du 8 septembre, entouré de ma famille, j’annonçais que je ne solliciterai pas un sixième mandat en 2021. Une décision mûrement réfléchie et dans laquelle je me sens serein.

Principaux points abordés lors de l’annonce

Même si j’ai grandement apprécié représenter les gens de Saint-Élie, pendant toute ces années, force est d’admettre que la patience et la passion sont moins présentes. Je fais cette annonce maintenant, 14 mois avant l’échéance électorale, afin d’encourager des candidats ou candidates à se préparer pour assurer la relève.

Le rôle de conseiller municipal est sans contredit une occasion extraordinaire de contribuer activement aux changements et à l’amélioration de notre milieu de vie. C’est aussi un rôle d’administrateur qui doit être assumé.

Durant toutes ces années, mon profil d’administrateur a toujours prédominé. J’ai travaillé avec cœur, intégrité, discipline et dévouement, et ce, dans un esprit de collaboration. Pour moi, la priorité a toujours été de défendre les intérêts de la ville et de ses citoyens et citoyennes.

Évolution du secteur

En toute humilité, je dois dire que je suis assez fier de ce que Saint-Élie est devenu depuis la fusion de 2001. Il faut dire que dès le départ, nous avons pu bénéficier du travail préparatoire réalisé par le maire Richard Gingras et son équipe.

Suite à la fusion, les ingénieurs de la Ville de Sherbrooke ont pu proposer rapidement un plan d’urbanisation du chemin de Saint-Élie.

D’ailleurs, les citoyens et citoyennes ont grandement participé à définir la personnalité du secteur qui se caractérise aujourd’hui par son accueil chaleureux et son esprit champêtre.

Les finances de la ville

En plus de vouloir contribuer au bien-être des gens de Saint-Élie, mon autre motivation à faire de la politique municipale était de contribuer à mieux gérer la ville. Pour moi, le portrait est un peu différent.

Comme je le mentionnais précédemment, je me suis toujours considéré davantage comme administrateur que politicien. Après toutes ces années à siéger au conseil municipal, je dois admettre que je suis quelque peu déçu qu’en bout de ligne, nous n’ayons jamais réussi à garder le contrôle de l’augmentation des dépenses.

En effet, malgré tous les efforts d’optimisation, de compressions des dépenses, et même de changements de lois, force est de constater que depuis 2002, la croissance des dépenses a été de 117 % alors qu’elle aurait dû être de 53 % en considérant l’inflation et la croissance démographique.

J’ose cependant faire confiance aux futurs conseils municipaux pour mettre fin à ce problème de fond chronique en identifiant de nouvelles façons de faire et en prenant les décisions qui s’imposent.

Évidemment, je ne saurais terminer sans chaleureusement remercier les citoyens et citoyennes du district de Saint-Élie qui m’ont accordé leur confiance à cinq reprises. Grand merci aux centaines de bénévoles qui ont donné du temps lors des campagnes électorales.

Merci de m’avoir permis de vous servir et de vivre cette expérience tout à fait unique. Je vous en serai toujours reconnaissant.

Finalement, mes tous derniers remerciements vont à mon épouse Liette qui a été d’un support indéfectible durant toutes ces années, auprès de moi et de notre famille.

Présence au centre Richard-Gingras

Comme les travaux au centre Richard-Gingras devraient être terminés, il me fera plaisir de vous recevoir le mercredi 14 octobre prochain à l’étage du bas pour répondre à vos questions et vous aider dans les affaires municipales.

J’aime profondément ma communauté, vous me le rendez bien. Soyez assurés que je continuerai à assumer pleinement mon rôle jusqu’en novembre 2021.

0 Comments
Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire