Dernière chronique de ma carrière politique – Septembre 2021

2 septembre 2021 - 4 minutes read

Un dernier merci

En octobre, la période électorale municipale battra son plein. Il est temps pour moi d’écrire ma dernière chronique et de laisser toute la place aux candidats lors de la prochaine parution du journal.

Comme à un ami

Il y a 20 ans lors de la première chronique, j’écrivais ceci : « À travers cette chronique je vous informerai sur l’évolution de notre nouvelle ville et particulièrement ce qui touche à notre district. Comme à un ami, je partagerai avec vous mes réflexions, mes idées et mes préoccupations. De votre côté, comme un(e) ami(e), je souhaite que vous saurez me partager vos craintes, vos opinions et vos idées. Ainsi, comme des amis nous construirons ensemble un milieu de vie épanouissant pour tous ».

Mon souci étant de bien vous servir, j’ai apprécié votre collaboration à réaliser de nombreux projets au bénéfice de notre communauté. Tout n’a pas toujours été facile (on se souviendra du référendum sur la défusion de 2004), mais je crois que nous avons réussi à poursuivre notre quête d’identité, d’embellir notre milieu, de bonifier la qualité de vie tout en apprivoisant notre intégration à la grande Ville de Sherbrooke.

Appréciation des lecteurs

Il est clair que le journal L’Info est très apprécié par la population. J’aimerais vous partager une anecdote qui m’a confirmé l’importance d’y écrire à chaque mois. Le jour du vote de 2005 ou 2009, alors que je suis à coté de mon adversaire politique pour accueillir les personnes venant voter, une dame mentionne à mon rival : « Je vais voter pour vous, mais si vous êtes élu pouvez-vous me promettre d’écrire une chronique à chaque mois comme le fait M. Lachance? ». Ce fut le plus bel encouragement à maintenir l’habitude d’écrire la chronique. Par respect pour les nombreux bénévoles dévoués à la confection du journal, je me suis discipliné à respecter les dates de tombée.

Que ferais-je maintenant?

J’ai 62 ans, il est temps de prendre un peu de recul, de continuer à m’occuper de mes clients en assurance de personnes, du bâtiment commercial où se trouvent mes bureaux d’affaires et de maintenir quelques implications sociales.

Pendant toute ma carrière, j’ai eu l’aide exceptionnelle de mon épouse pour les tâches domestiques et familiales me permettant de travailler 50 à 60 heures semaine à ma vie professionnelle et politique. Il y a trois mois, mon épouse Liette a reçu un diagnostic de Sclérose Latérale Amyotrophique, une maladie dégénérative qui l’obligera d’en faire de moins en moins.

À mon tour, je dois prendre la relève. Actuellement, on profite de son état d’autonomie pour faire un maximum d’activités avec les enfants et les petits-enfants. On est conscients que les prochaines années ne seront pas faciles, mais on souhaite tout de même qu’elles soient fécondes.

Merci

– De m’avoir donné votre confiance à cinq reprises.

– De vous être impliqués, chacun à votre façon.

– D’avoir contribué à embellir le milieu de façon constructive.

– De m’avoir transmis des mots d’encouragements.

– De votre implication à contribuer aux projets spéciaux.

– D’avoir accepté de bâtir dans un environnement municipal différent.

Je continuerai de vous porter dans mon cœur et dans mes prières.

0 Comments
Join the conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire